“Deadline” par Will Steacy

“Deadline” par Will Steacy

Le photographe Will Steacy a suivi pendant cinq ans la vie des équipes du quotidien américain The Philadelphia Inquirer, devenant le témoin de la crise de la presse “papier”.

« Quand vous lisez un journal, vous ne lisez pas la production d’une seule personne, mais celle d’une institution avec un passé, un présent et, espérons-le, un futur. »
Gene Roberts, rédacteur en chef de 1972 à 1990

Le site Slate publie une sélection de ces clichés commentés par Will Steacy. Un témoignage en image émouvant, et un brin nostalgique, de la “descente aux enfers” de ce grand titre de presse, marqué par les licenciements (de 700 à la fin des années 90 à 200 salariés aujourd’hui), dont celui du père de Will, et l’abandon du siège historique du journal…

j j j