Une très légère révolution graphique au “New Yorker”

En septembre 2013, The New Yorker changeait de graphisme aussi bien pour sa version imprimée que pour le web. En fait, pas franchement une nouvelle formule, mais un “rafraichissement” du design graphique, suivant les termes mêmes de la rédaction. Cela faisait 13 ans que rien n’avait bougé du côté du design de ce magazine.

Dans cette vidéo, produite par le The New Yorker pour promouvoir l’événement, on voit en particulier Wyatt Mitchell, le directeur de la création du magazine, qui parle du processus de conception, et du travail sur la police Irvin, utilisée pour le logo et certaines têtières, et si caractéristique de l’identité du New Yorker, qui a été elle aussi “rafraichie” à cette occasion.

Read More

j j j

Atlas d’anatomie à la mode

Modische Atlas der Anatomie

“Modische Atlas der Anatomie” est une création numérique de l’artiste et photographe hollandais Koen Hauser. « Une rencontre entre deux fascination personnelles, l’anatomie et la photo de mode.» Koen Hauser déclare s’être inspiré pour ce travail des planches d’écorchés publiés dans les vieux manuels d’anatomie.

Read More

j j j

Kirin Cider & Gemma O’Brien

La brasserie japonaise Kirin a fait appel, en décembre 2013, à la jeune graphiste et calligraphe australienne Gemma O’Brien pour la création d’une trentaine de panneaux publicitaires 4×3 à l’occasion du lancement de Kirin Cider, sa ligne de cidres proposés exclusivement en Australie.

Chaque calicot est original et a été peint dans l’atelier de Gemma à Sidney. Celui de Surry Hills fut réalisé in situ, donnant lieu à une performance et à la réalisation de ce court métrage par Lincoln Capline. L’intérêt de ce petit film est d’ailleurs qu’il va bien au-delà de l’intention publicitaire, pour nous livrer un peu du travail et de la passion de Gemma.

Read More

j j j

Mike Parker (1929-2014)

Mike Parker (1929-2014)

Typographe de grand talent, dont le nom est attaché à la police de caractère Helvetica, l’une des plus utilisées au monde encore aujourd’hui, Mike Parker est mort à Portland (Maine) le 23 février. Il avait 85 ans.

J’ai écris à cette occasion un article, publié dans l’édition du Monde daté du 5 mars, dont une version plus développée est aussi disponible sur Medium.

j j j

Revolver Coffee


Revolver Coffee

Identité graphique et signalétique du Revolver Coffee, conçue par le studio graphique Post Project, de Vancouvert (Canada). Une certaine élégance typographique et une souplesse de conception, permettant de fonctionner aussi bien en intérieur et en extérieur. On remarquera le soin particulier apporté à la définition d’une charte graphique. Et on s’étonnera aussi des choix typographiques très différents entre le logotype et le monograme… Mais c’est pas mal du tout au final.
Read More

j j j

Humanae : Pantone® humain

Humanae © Angelica Dass

Graphistes, imprimeurs ou professionnels de la photo connaissent forcement le nuancier Pantone®, l’un des principaux systèmes professionnels de classification des couleurs. Avec « Humanae » la photographe brésilienne, qui vit en Espagne, Angelica Dass propose de jouer avec cette référence industrielle pour investir la multiplicité et la diversité des teintes de la peau humaine et en inventer une palette de référence évolutive. Read More

j j j

Futura le spécimen animé

Un hommage au Futura, la typographie mythique créée en 1928 par Paul Renner. Beau travail de deux étudiants a l’Esag Penninghen, Thibault de Fournas et Christopher Wilson. Avec en fond une musique un peu entêtante de Smooth, qui colle bien à la froideur certaine de cette police.

j j j

Autoportrait sportif

Autoportrait

Entre coquetterie et narcissisme, je me suis laissé allé à l’exercice troublant de l’autoportrait. Une façon de ne rien dire, tout en se faisant plaisir… C’est sans doute révélateur.

Pour la toute petite histoire, et pour mémoire, la photo de base a été prise à Aujourd’hui sport, éphémère quotidien du groupe Amaury, dont j’ai été l’un des trois directeurs artistiques.

j j j

Alphabet animé

Projet d’alphabet animé par Amy Thornley. « Le concept de cette œuvre était que chaque lettre ait une transition unique qui lui soit propre. Je voulais expérimenter avec l’imprévisible dans les technologies analogiques et les problèmes que l’on rencontre souvent avec leur utilisation ». L’animation a été obtenu en utilisant une vieille caméra VHS et en jouant avec les fonctions de pause, d’avance rapide et retour en arrière. La finalisation a été faite avec les logiciels After Effect et iMovie, et bande son a été travaillée avec Audacity.

Read More

j j j