Fira Sans, la fonte du renard

Fira Sans, la fonte du renard

En 2012 la Fondation Mozilla, l’organisation qui préside aux destinées du navigateur homonyme, charge le typographe de renom Erik Spiekermann de créer une police de caractères open source pour son projet de système mobile Firefox OS. Du travail de Spiekermann, en collaboration avec Ralph du Carrois du studio typographique berlinois Carrois, est née la Fira Sans.

Pour créer la Fira Sans, Erik Spiekermann est parti des fondations d’une autre de se création, la FF Meta, qui reste 25 ans après son apparition l’une des fontes phare du marché. A l’époque (1993) la Poste allemande lui avait demandé de dessiner un caractère optimisé « pour l’impression en petit corps sur du mauvais papier ». Le projet, finalement refusé par le client, fut donc lancée commercialement sous le nom de FF Meta.

Fira Sans

La Fira Sans, reprend ainsi cette idée fondatrice de la FF Meta d’être un caractère qui doit rester très lisible en petit, et plus particulièrement pour en ce qui la concerne pour la lecture à l’écran. Les fûts ont ainsi une épaisseur qui varie peu, de façon à ce que dans les petits corps les parties fines ne deviennent pas “invisibles”, comme dans la Bodoni par exemple, mais au contraire se confondent avec les parties plus épaisses, presque comme si vous utilisiez une Helvetica.

Disponible dans un grand nombre de graisses différentes (16 depuis la version 3.1), riche en variantes linguistiques et typographiques, d’une grande lisibilité aussi bien en capitales qu’en bas de casse, et aussi bien en petits corps que pour la “titraille”, qui plus est, libre d’utilisation sous license open source (SIL Open Font License), la Fira Sans devrait trouver rapidement des utilisations créative bien au-delà de l’interface de Firefox OS.

¶ Téléchargement

Laisser un commentaire