Mais qu’a mangé Lauren Manning en 2010 ?

Lauren Manning

Graphiste et étudiante en architecture à New York, Lauren Manning aime raconter des histoires en utilisant la data visualization, la visualisation de données, à savoir leur mise en forme graphique. Dans le cadre de sa recherche pour une thèse sur la collecte des donnée personnelles, elle a ainsi documenté pendant deux ans sa propre vie, et a réalisé des représentations visuelles des données de sa propre consommation alimentaire au cours de l’année 2010 – produisant une quarantaines de modèles différent de visualisation à partir des mêmes données.

« C’est comme comparer des pommes et des oranges. » Cette phrase décrit à la perfection l’état des lieux de la visualisation de données. Pour le concepteur, il est aisé de trouver de bonne, comme de mauvaises, visualisations. Mais comment appliquer les éléments particuliers d’un graphisme réussi à son propre ensemble de données, voilà qui commence à être un peu plus compliqué. Les ensembles de données varient énormément, une solution brillante dans un cas particulier, peut donc s’avérer être un fiasco complet dans une autre situation.

Plutôt que de donner à voir de nombreuses visualisations parfaites de tous les différents ensembles de données, pourquoi ne pas montrer des tonnes de visualisations différentes d’un même ensemble de données ? Quelles nouvelles comparaisons, connaissances et structures pourrait être développé à partir de cette représentation ? Comment cela peut-il devenir un nouvel outil pour les infographistes ?

Lauren Manning

Lauren Manning

Lauren Manning

L’ensemble des images qui restituent ce travail sont disponibles sur Flickr, en haute définition, et sont partagées sous licence Creative Commons (By). A voir absolument et étudier jusque dans le détail. Good job Girl !

Merci au blog Graphisme & Interactivité pour cette trouvaille.

Références

La page du projet sur Flickr

Présentation de la recherche sur le site Loren

Laisser un commentaire